FAQ'S

Les réponses à vos questions sur la copropriété et sa gestion

1. Pourquoi retenir les services d’une firme de gestion professionnelle pour ma copropriété?


Nous savons que l’implication de copropriétaires bénévoles a ses limites et que cela peut en décourager certains. Le Syndicat peut alors déléguer la gestion de sa copropriété à une firme externe telle que la nôtre.

Gestior rassure les Syndicats de copropriété depuis 1992. Grâce à notre expertise, nous pouvons assurer la conformité de vos immeubles, faire la gestion de votre portefeuille et bien d’autres… C’est aussi un moyen de donner aux copropriétaires la chance d’être entre bonne main – Nous choisir, c’est vous choisir! Assurez l’entretien de votre immeuble permet de préserver la valeur de votre immeuble.

Le/La gestionnaire assigné(e) offre un soutien 24/7 aux copropriétaires. Nous détenons en effet une ligne d’urgence pour les heures hors service.

Soyez rassurés, l’article 1085 du Code civil du Québec autorise votre conseil d’administration à confier une partie de ses tâches à un gestionnaire.

Profitez de nos services dès aujourd’hui en nous contactant !

2. Quel mandat confier au gestionnaire ? Par où commencer ?

Premièrement, nous vous conseillons de définir vos besoins. Le Syndicat doit établir les tâches qu’il souhaite que le/la gestionnaire traitera. 

La gestion de copropriété se présente principalement comme suit

La gestion administrative
Il s’agit de toute préparation de documents relatifs AGA et rencontre avec le CA. Cela peut inclure la rédaction des procès-verbaux d’assemblée. Il s’agit aussi de la tenue du registre de copropriété – nous travaillons avec la plateforme de Condo Manager. C’est ainsi de faire un suivi quotidien avec les divers fournisseurs et copropriétaires sur les opérations quotidiennes.

La gestion financière
constitue de la tenue de la comptabilité courante ainsi que la préparation des budgets prévisionnels (avec opérations courantes et fonds de prévoyance). Bref, de la
répartition et de la perception des charges entre copropriétaires (en fonction des quotes-parts).

La gestion technique et immobilière
C’est de s’assurer qu’une inspection périodique de l’immeuble est réalisée. De ce fait, le/la gestionnaire établit et tient à jour un plan de gestion des actifs (les travaux d’entretien programmés sur 10 ou 20 ans), le carnet d’entretien et l’étude du plan de prévoyance (les fonds épargnés en vue des travaux d’entretien du bâtiment). Il/Elle supervise entre autres tout travaux et réparation relative à l’immeuble.

3. Détenez-vous une assurance professionnelle ?

Oui, il nous fera plaisir de vous envoyer notre police d’assurance

4. Qu’est-ce qu’une Déclaration de copropriété?

Une Déclaration de copropriété est la référence pour tout copropriétaire. Elle regroupe les règles propres de l’immeuble afin d’assurer son bon fonctionnement et une bonne cohésion entre ses copropriétaires. Elle peut être sujet à des changements qui donneront parfois lieu à des amendements.*

La Déclaration de copropriété se divise en trois parties: L’Acte constitutif de copropriété, le Règlement de l’immeuble et l’État descriptif des fractions.

*L’amendement ou la modification de la Déclaration de copropriété a lieu généralement lors d’une assemblée générale de copropriétaires. Ces derniers reçoivent un avis de convocation accompagné de l’ordre du jour annonçant le projet d’acte de modification. Cette demande peut être initié par les membres du Conseil ou un copropriétaire. Une majorité légale est requise pour son changement:

– Pour modifier la destination de l’immeuble, ou pour une détention d’une fraction, le vote doit être prise à majorité double soit au moins 90% de l’ensemble des voix de copropriété favorable, mais aussi, au moins 75% des copropriétaires inscrits au registre foncier (Art. 1098 du Code civil du Québec);

– Pour modifier l’État descriptif des fractions ou l’Acte constitutif de copropriété, sans pour autant changer la destination de l’immeuble, le vote doit être pris à la majorité renforcée soit au moins 75% des voix des copropriétaires présents et représentés à l’assemblée (Art. 1097 du Code civil du Québec);

– Pour modifier le règlement de l’immeuble, le vote doit être pris à la majorité absolue soit 50% plus un des voix des copropriétaires présents ou représentés à l’assemblée).

N’hésitez pas à nous contacter si vous avez plus de questions!